Interviews

Discussion avec Sophie Rouzier

Salut les amis !
Il est temps de découvrir une nouvelle auteure dans le cadre du Rendez-vous du dimanche. Aujourd’hui, je vous présente Sophie Rouzier. La trentaine passée, Sophie Rouzier vit actuellement en Allemagne mais est une véritable globetrotteuse et a déjà visité plus d’une cinquantaine de pays. Le voyage est un thème que nous retrouvons avec plaisir dans son premier roman, Clara au Guatemala : l’odyssée glamour d’une apprentie globetrotteuse, sorti le 16 juin dernier et qui fait partie d’une collection en cours d’écriture : « les Aventurières du bout du Monde ».

En voici le synopsis, qui ne vous donnera que plus envie de le lire !

« Clara, Clara, Clara, qu’est-ce qu’on va faire de toi ! » Cette phrase Clara l’a déjà entendue des millions de fois, que ce soit de la bouche de son patron, de ses parents ou même de ses amis. Elle ne sait que faire de sa vie. Un jour, elle est pigiste pour un magazine féminin, le lendemain serveuse dans un bistrot. Quand trouvera-t-elle sa voie ? Quelle est sa destinée ? C’est lorsque sa tante Flor lui parle de ses origines guatémaltèques que Clara n’a plus qu’une idée en tête : partir au Guatemala pour découvrir l’histoire de sa famille ! Un événement troublant a obligé ses grands-parents à fuir leur pays. Pourquoi sa mère rejette-t-elle tout ce qui a trait à ses origines ? Pourquoi personne ne s’est donné la peine de lui apprendre l’espagnol ? Accompagnée de ses deux acolytes Matthew et Clay, elle va mener une enquête qui va les conduire à la capitale de Guatemala City, dans la jungle de El Mirador mais aussi dans la superbe ville coloniale d’Antigua. Entre secrets de famille et histoires d’amour, bronzette et rando, nouvelle culture et découverte de soi, Clara va en vivre des aventures, sans perdre pour autant son côté glamour !

Quand tu crées un personnage, trouves-tu l’inspiration grâce à de vraies personnes ou est-il purement fictif ?

Avec le temps, je me dis que le processus créatif est très intéressant. L’inspiration est un mélange, de notre culture (film, livre, Histoire…), de notre vécu personnel, des influences de notre entourage et de nos propres idées. Mes personnages sont donc des mélanges de plusieurs personnes que je connais. Certains de mes traits de caractère se retrouvent parfois en eux, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Ils possèdent aussi des caractéristiques purement inventées. Par moment, je créé des personnages que j’aurais aimé rencontrer. Il m’est déjà arrivé de rêver de certains personnages et de les utiliser ensuite pour une fiction.

Quand tu te lances dans l’écriture d’un chapitre, as-tu un plan bien défini ou te laisses-tu porter au fil des mots ?

Je connais la trame de mon livre. Je ne la découpe pas en chapitres, mais en étapes. Je sais ce qu’il va se passer, mais rien ne m’empêche de rajouter des scènes et être flexible. Je ne veux pas me sentir brider. Je me laisse souvent guider par mes mots, mes doigts et adapte ainsi ma trame. Je fais très attention à ce que mon histoire soit cohérente. Dans mon premier livre, il y a une enquête et il faut donner aux lecteurs des indices au fur et à mesure, il faut faire très attention. Là, un plan est essentiel.

Qu’as-tu ressenti lorsque tu as terminé la rédaction de ton roman ?

Lorsque j’ai fini d’écrire Clara au Guatemala : l’odyssée glamour d’une apprentie globetrotteuse, j’étais très fière de moi. J’étais heureuse. J’avais réussi mon pari. Pendant une longue période, je pensais que je n’en terminerai jamais l’écriture. La motivation, l’assiduité ont fini par payer ! Depuis, je sais que je peux y arriver. Alors je suis persuadée que je pourrai finir d’écrire mon deuxième livre, puis mon troisième et ainsi de suite !

Clara au Guatemala est le premier roman de ta collection les « Aventurières du bout du Monde ». As-tu déjà des idées pour enrichir cette collection ?

Dans ma collection : les aventurières du bout du monde, je raconte les aventures de personnages féminins qui sortent de leur zone de confort pour découvrir le monde. Tous les livres sont indépendants. Je suis en train d’écrire deux comédies romantiques en parallèle, le premier Chantal au Népal qui a pour sujet l’adoption et se déroule dans un pays où j’ai moi-même vécu quelques mois.
Puis, pour acquérir de nouveaux lecteurs, je publie un autre roman sur la plateforme Scribay : Les contrées inexplorées de Daphnée. Mon personnage travaille sur des bateaux de croisière qui partent pour l’Arctique et l’Antarctique. Elle va rencontrer l’amour et aussi subir les caprices du destin. (lien : https://www.scribay.com/text/572494100/les-contrees-inexplorees-de-daphnee)
J’ai déjà d’autres idées pour mes prochains livres mais il me manque le temps ! Je voudrais parler du Rwanda et de l’écologie en autres.

Si tu devais expérimenter un autre genre que la chick-lit/le voyage, lequel choisirais-tu ?

J’ai choisi d’écrire dans ce genre littéraire tout naturellement. Je lis énormément de chicklit et puis comme je voyage beaucoup, je voulais faire partager cette passion à mon lecteur. Si je devais essayer un autre genre littéraire, ce serait peut-être des histoires de zombies. Je suis certes une grande romantique mais je suis fan de la série The Walking Dead et en rêve parfois la nuit. Je sauve des vies quand je dors. Je suis prête si la fin du monde arrive ! Je suis fascinée par les thèmes liés à la survie.

Peux-tu nous citer tes 5 auteurs ou livres préférés ?

Je lis tous les livres que publie Sophie Kinsella. Elle ne m’a jamais déçue ! J’aime aussi beaucoup Isabel Wolff, j’ai adoré un de ses derniers livres : Plume fantôme.
Deux livres ont changé ma vie (sans exagération) : Zéro déchet de Bea Johnson et Le miracle morning de Hal Elrod. J’aurais dû découvrir ces livres plus tôt. Grâce au Miracle morning, je suis mieux organisée et sais prioriser mes tâches quotidiennes. Grâce au Zéro déchet, j’ai réduit ma quantité de plastique à la maison et ai pris de nouvelles habitudes de consommation.
Pour citer un dernier livre : Le dauphin qui rêvait de Sergio Bambaren, une jolie histoire qui vous donne envie de réaliser vos rêves et vivre votre vie pleinement.

Un très grand merci à Sophie Rouzier qui a accepté de participer à ce Rendez-vous du dimanche et d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Si vous souhaitez en savoir plus sur son roman, rendez-vous sur son site internet + Facebook + Twitter

Envie d’obtenir votre exemplaire de Clara au Guatemala ? Direction Amazon, où vous pourrez le trouver en format broché et en ebook, exceptionnellement à 0,99€ pour le mois des Indés !

2 réflexions au sujet de “Discussion avec Sophie Rouzier”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s